mercredi 16 novembre 2011

Actualités / Agenda

Vous n’étiez pas au CJDéj du 4 nov sur la RSE… Retour sur ce petit déj qui croustille!

COMPTE RENDU DES TOASTERS

Le petit déj qui croustille….

Episode N°1 : le 4 novembre 2011

RSE 

Info ou Intox : comme toujours… Y a ceux qui parlent & y a ceux qui font !!!

Dirigeants, RH, pouvez-vous véritablement ne pas en tenir compte !

Quelles conséquences ?


Ils ont témoigné :

  • Luc Marco RENNESSON  – NDE Management S.A.S.? Président Directeur Général – Consultant en Management & Organisation RSE
  • Karine IGLICKI – BPI
  • Corentin REMOND – Directeur de FACE LYON

La RSE, responsabilité sociale des entreprises : c’est-à-dire l’entreprise citoyenne, est  au cœur de nombreux débats, aujourd’hui peut-on véritablement parler d’enjeu RH et vecteur de développement  économique pour les entreprises ? Peut-on ne pas tenir compte de la RSE et quelles conséquences si nous choisissons de ne pas le faire ?

Alors : Pourquoi avoir une politique RSE dans son entreprise ?

Quels sont les champs de la RSE  et qu’est-ce que  la RSE  ?

Que faut-il faire ? Qui peut aider , accompagner les chefs d’entreprises, dirigeants, les RH à mettre une politique RSE en place ?


Le mot du Président

Pour ce premier CJDEJ nous avons voulu travailler sur un des piliers du CJD.

La Performance Globale mise en place au CJD nous pousse entrepreneur responsable à mettre en place au sein de nos entreprises une responsabilité sociale et sociétale importante.

Ce premier CJDEJ nous a permis de prendre conscience que la RSE ne peut et ne doit pas s’appliquer qu’aux entreprises de plus de 50 personnes.

A bientôt pour un prochain épisode.


Le Mot de nos invités :

 Nom : Luc Marco RENNESSON

Fonction : Président et Directeur R&D en RSE, pour le développement de nouveaux pôles de compétitivités des entreprises

Raison sociale : NDE Management s.a.s. – Nouveaux Défis des Entreprises

  »Un dirigeant de PME / PMI qui s’interrogerait sur l’intérêt d’intégrer une démarche en ResponsabilitéSociétale au cœur de son Entreprise, devrait avant tout le faire parce qu’il souhaite mettre en place des moyens innovants pour créer de nouvelles opportunités de développements « élargis » ; Il répondra ainsi aux nouveaux défis socio-économiques auxquels tous les chefs d’entreprises sont désormais confrontés dans leur management quotidien, souvent avec difficulté… »


Nom : Corentin REMOND

Fonction : Directeur

Raison sociale : FACE Grand Lyon

ü  Marche vers l’égalité (de droit / de fait)« Mettre en place une politique RSE en entreprise permet de structurer une démarche proactive. Une démarche volontariste et structurée permet d’obtenir des résultats plus rapides pour plus de cohésion sociale : 

ü  Résoudre les inégalités sociales (âge, sexe, origine) /économiques (compétences, qualifications, revenus, régions, secteurs d’activités, précarité)

ü  Se projeter culturellement dans le monde de demain

ü  Intégrer le handicap (accident/maladie)

ü  Agir contre l’exclusion

ü  Lutter contre les discriminations : un credo français (c/ diversity management américain, l’entreprise citoyenne au-delà de la loi…) »

 

NOM : KARINE IGLICKI

Fonction : Responsable région – relations entrepris e

Raison sociale : – BPI

  »La Responsabilité Sociale des Entreprises peut aujourd’hui être considérée comme un thème de gestion qui prend tout son sens dans le management opérationnel des entreprises et des organisations. C’est pourquoi, il semble nécessaire d’éclairer le concept de Responsabilité Sociale des Entreprises, notamment parce qu’il ne concerne pas uniquement le volet social des organisations et qu’il ne s’applique pas qu’aux entreprises stricto sensu. Il s’agit de commencer par traduire ce concept dans les décisions et les pratiques de management stratégique, mais également de proposer une ingénierie stratégique pour sa mise en œuvre. Enfin, il faut évaluer les effets sur la performance globale de l’entreprise ou de l’organisation, c’est-à-dire sur les trois performances : environnementale, sociale et économique, de manière à en mesurer l’efficacité et l’efficience dans le temps. »

 

A bientôt et RDV le vendredi 2 décembre pour un CJDéj sur les réseaux sociaux !